Secteur du Génie conseil : Le coup de gueule des acteurs du secteur

Les acteurs du Génie Conseil dénoncent le mépris dont ils font l’objet au Sénégal. Les entreprises étrangères sont préférées à leur détriment et elles ont aussi du mal à avoir un interlocuteur au sein de l’Etat. Une bonne partie des marchés d’ingénierie conseil sont confiés aux étrangers. C’est lors d’un forum en célébration des 30 ans de IDEV ic ex-Senagrosol, tenu ce jeudi que les acteurs ont décrié leur situation qui constitue une menace pour la survie du secteur.



Mazid Ndiaye et Mamadou Daffé ont porté la parole des patrons des Entreprises du Génie Conseil. Ils ont fustigé la forte poussée des entreprises étrangères au Sénégal qui ne cessent d’engranger leurs parts de marché et les mettant du coup en péril. Le Directeur général de IDEV ic, Mamadou Daffé a appelé les autorités étatiques  à mettre en place une politique de préférence nationale pour sauvegarder les intérêts de cette profession dans la commande publique.
 
«Les EGC constituent une composante essentielle au développement des projets d’infrastructures. La profession demande une meilleure considération de l’autorité», a déclaré Mamadou Daffé, par ailleurs président de l’Association des professionnels de l’ingénierie conseil du Sénégal (APICS).  
 
 Le DG de IDEV-ic a abondé dans le même sens que Mazid Ndiaye patron de la SONED, l’un des pionniers également du secteur. «Les cabinets demandent à l’autorité de veiller à la sauvegarde des intérêts des IC dans la commande publique, même si cela ne doit pas se traduire par la fermeture du marché aux cabinets internationaux», ont-ils plaidé.
 
Ils souhaitent un appui dans l’accès aux marchés extérieurs par la participation de  délégations de la profession aux missions économiques des autorités à l’étranger, ainsi qu’il se pratique dans les différentes régions du monde moderne.
 
EGC, des vecteurs clés de la planification et du développement

Mazid Ndiaye et Mamadou Daffé se sont exprimés dans le cadre du projet de célébration du 30ème de IDEV-ic, organisé ce jeudi. La rencontre a réuni des acteurs du service public et du secteur privé notamment les entreprises du Génie Conseil (EGC). Des échanges sur de grands travaux notamment dans les secteurs du Transport, de l’assainissement, de l’ingénierie sociale, entre autres ont agité la salle. Les discussions ont aussi porté sur l’état actuel de leur secteur.
 
A cet effet, Mamadou Daffé a évoqué une enquête réalisée auprès des entreprises d’ingénierie conseil qui a relevé plusieurs difficultés auxquelles sont confrontées ces structures du privé national.
 
Il reste convaincu qu’il urge pour chaque cabinet de mettre en avant son expertise en privilégiant le partenariat avec d’autres structures de la place. C’est dans ce sillage que le Directeur général de IDEV-ic a indiqué que «des efforts vont tendre à avoir une discussion annuelle avec l’Etat sur les conditions du métier».
 
Mamadou Daffé a insisté sur «des initiatives qui seront aussi développées pour sensibiliser les pouvoirs publics et accélérer la reconnaissance de l’ordre des Ingénieurs Conseils dont les textes ont été introduits auprès des instances appropriées».


 

Aminata Diouf

Jeudi 15 Juin 2017 - 19:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter