Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM







PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Washington hésite à publier des photos du raid contre Ben Laden

Face à la montée des "théories du complot" sur la mort (ou non) d’Oussama Ben Laden, l’administration américaine est sollicitée pour prouver que le chef d’Al-Qaïda a bien été tué.


Le conseiller antiterroriste de la Maison Blanche, John Brennan.
Le conseiller antiterroriste de la Maison Blanche, John Brennan.
« Nous allons faire tout notre possible pour faire en sorte que personne ne puisse essayer de nier le fait que nous avons eu [sic] Oussama ben Laden », a lancé lundi 2 mai le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan. Même si cela doit passer par la publication des images du raid américain contre la cache de la famille Ben Laden ? Sur cette question, la Maison Blanche n’a pas encore tranché, malgré les demandes de plusieurs députés américains qui réclament ce type de preuve face à l’opinion publique mondiale, qui pourrait douter de la mort de l’ennemi public numéro 1.

À Abbottabad, au Pakistan, là où a eu lieu le raid américain, les habitants dénoncent « une mise en scène ». Ils doutent non seulement de la mort d’Oussama Ben Laden, mais aussi de la présence, à deux pas de chez eux et dans une maison-bunker, du dirigeant d’Al-Qaïda.

Depuis Islamabad, l'analyste politique Imtiaz Gul prévient : « Tant que les Américains ne présenteront pas de preuves […], tout cela restera sujet à caution », notamment au Pakistan.

La dignité du leader d'Al-Qaïda en cause

En début de journée lundi, le sénateur américain Carl Levin, président de la commission de la Défense à la Chambre haute du Congrès, avait estimé qu'il serait nécessaire à terme de publier de telles photos. Faisant ensuite allusion aux éventuelles représailles qui pourraient être entreprises contre les États-Unis, il avait ajouté que la diffusion de ces photos « doit être retardée jusqu'à ce que les réactions se calment ».

Le député américain indépendant Joe Lieberman, qui préside la commission de la Sécurité intérieure, a de son côté déclaré que cela « pourrait être nécessaire de publier les photos - si épouvantables soient-elles, puisqu'il [Ben Laden] a été atteint à la tête par balles - pour écarter toute idée selon laquelle il s'agirait d'une ruse de l'administration américaine ».

Le président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, le républicain Mike Rogers, a lui affirmé : « Nous voulons nous assurer que nous préservons la dignité - s'il en avait une - d’Oussama Ben Laden, afin de ne pas exacerber des problèmes dans d'autres endroits du monde. » Il a lui aussi encouragé l’administration américaine à publier des images du corps abattu dimanche dans un raid meurtrier contre celui qu’Interpol recherche depuis dix ans.

Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité